La surprise par Daniel Caserotto

dimanche 18 décembre 2016, publié par Michel Balat


La surprise

Activité écriture-journal, une expérience

Daniel CASEROTTO

Nous souhaiterions pouvoir vous relater avec suffisamment de précision et d’authenticité des morceaux choisis de l’histoire vécue de cette activité plus ou moins bien nommée : activité écriture-journal afin d’en faire apparaitre en partie son utilité. Toutefois, même dans une hypotypose1 réussie les mots ne suffisent jamais à rendre entièrement compte ni des choses ni des pensées. On cherche par la parole, l’écriture, le langage, la chose même tout en sachant qu’on ne l’aura pas puisque ce sont les mots, les signes qui manifestent la séparation avec la chose.
Et de ce qu’il n’y point de parallélisme entre le référent et le signe, entre le réel et le langage, nous avons des difficultés à l’admettre. On aurait très bien pu s’accommoder de l’état de chose où tout va de soi, une légende approximative, un commentaire à peu près satisfaisant des événements dont nous sommes les témoins ou les protagonistes. Or il se trouve des esprits inquiets pour trouver que le sens commun, le discours d’accompagnement n’est pas de nature à éponger la crainte, le tourment qui est notre plus fidèle compagnon, et alors on prend la parole, on se saisit d’une plume, d’un bout de papier et on essaie d’obtenir une meilleure approximation sachant qu’effectivement nous n’avons aucune chance de nommer congrument ce dont il retourne. Ces échecs relatifs de la mise au net de l’aventure à laquelle nous sommes tous les jours conviés propulsent des dérives et des attentes, qui attisent des formulations renouvelées à condition qu’un lieu, un moment, et une ou des personnes soient là pour les accueillir, et quitte encore à constater une insuffisance. Mais après tout rien ne s’oppose à ce que nous tentions la perte. (…)

titre documents joints


Dans la même rubrique
SPIP 3.0.17 [21515] | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs Jour: 138 (730388)